Ghost Children ✖ Sue Townsend



 
  one shot ◘ Romance ◘ 195 pages couverture

Bonjour mes doux lecteurs, aujourd’hui, je vous parle du livre « Ghost Children » de Sue Townsend. Il est fort probable que ce titre ne soit pas familier à la plupart d’entre vous ; je ne le connaissais pas moi-même avant de le commencer, même l’auteur m’était inconnu. Le défi du mois de mars concernant le challenge « Un mois une consigne » (♦), était de lire un roman dont le nom de famille de l’auteur bute par un T. Je n’en avais pas dans ma pile à lire et en fouillant à la bibliothèque, j’ai déniché « Ghost Children ». Malheureusement je ne crois pas qu’il soit disponible en français et je ne pense pas qu’il le soit un jour. 

L’histoire tourne autour de plusieurs personnes ; pour être précise, plusieurs couples. Ils sont tous noués les uns aux autres grâce à différents liens et le point de vue alterne sans cesse. Il est tout de même possible de déterminer un personnage central : Christopher More. Nous faisons la connaissance de ce trentenaire au début du récit. Dépourvu de vie sociale et sans emploi, Christopher est tourmenté par la pensée d’un enfant qu’il n’a jamais eu. En effet, de nombreuses années auparavant, il entretenait une relation avec une certaine Angela. Cette dernière est tombée enceinte sans le vouloir et malgré le désaccord de Christopher, elle a eu recours à un avortement. Cet acte a brisé leur couple et depuis ils vivent chacun de leur côté, sans savoir ce que devient l’autre. Vous vous doutez bien que ce serait trop simple que ça reste ainsi. Christopher, désespéré, décide de contacter Angela pour en savoir plus sur les raisons du décès de leur fille. Naissent ainsi les prémices d’une histoire d’amour dramatique, hantée par les fantômes du passé. Parallèlement, nous faisons la connaissance de Tamara et Crancke, un couple qui vit dans une grande pauvreté et qui se considère comme parents. Malheureusement, leur petite fille, Storme, n’a pas les soins que recquiert un bébé. 

Towsend nous propose ainsi un récit dérangeant, tordu ; une vision de la déchéance humaine. Dans une banlieue poussiéreuse, nous sommes les témoins de la vie décousue de ces personnages et leurs efforts pour y remédier. Ils ne sont pas attachants –ou du moins pas tous-, mais pourtant, je me sentais émue lorsqu’ils parvenaient à s’arracher un petit sourire et à envisager l’avenir d’un œil plein d’espoir. Cette misère fait de cette histoire un roman poignant et intense surtout que des sujets graves sont abordés comme l’avortement ou la maltraitance des enfants. L’ayant lu en anglais, je ne peux rien vous dire concernant l’écriture de l’auteur. Mais l’ironie est tout de même palpable, rendant le tout encore plus dramatique ça ne l’est déjà. Comme vous l’avez compris, « Ghost Children » est un récit à la fois touchant et effrayant, une atmosphère bien particulière qui est captivante. ‘Detroit free press’ a dit concernant ce livre : « I couldn’t stop reading it. It’s one those novels that will linger – and remind me why I want to read everything else she’s written ». Je n’ai personnellement pas lu d’autres œuvres de Sue Townsend mais après cette lecture qui a frôlé le coup de cœur, je compte le faire !  

Appréciation : ★★★★★ 

Connaissez vous l’auteur ? Pensez-vous aimer ce roman ?

28 commentaires

  1. Ce roman a l'air tout à fait troublant, vrai et profond.
    Le titre est en tout cas très bien trouvé.
    Je le lirai un jour, c'est certain. (Je fais un répérage sur internet, en ce moment même.) Peut être pas maintenant, mais dans un certain temps...
    Merci pour la découverte en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je suis contente de t'avoir donné envie! J'espère que tu réussiras à te le procurer, ça ne sera peut-être pas facile puisqu'il n'est disponible qu'en anglais :/

      Supprimer
  2. Ca a l'air assez particulier, je ne pense pas le lire, de plus si il n'est disponible quand anglais, il risque d'être difficile à se procurer ^^"
    ~Priscila

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, ça ne doit pas être facile de le trouver et c'est dommage!

      Supprimer
    2. Oui :/ C'est un peu le problème des livres uniquement en anglais et qui ne sont pas forcément récents...

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout, merci de la découverte c'est bien noté ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente d'avoir retenu ton attention sur ce livre :)

      Supprimer
  4. Un roman qui doit être captivant mais comme tu le précises il a aussi un côté troublant voir effrayant et c'est ça qui me générait le plus je pense.. ;) Mais si un jour j'ai l'occasion de le lire en VO, pourquoi pas! (car tout livre mérite d'être lu :P) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce côté troublant donne l'originalité, c'est captivant! Mais je comprends que ça ne plaise pas à tout le monde. (tu as tout à fait raison!)

      Supprimer
  5. C'est dommage qu'il ne soit pas sorti en Français, il pourrait me plaire.
    En tout cas tu as fait une très "jolie" chronique.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connais ni l'auteure ni le roman, c'est une totale découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça ne m'étonne pas, je n'en avais jamais entendu parler non plus auparavant !

      Supprimer
  7. -Newsletter-

    Hello :)
    Désolée pour ces différentes Newsletter un peu désordonnées qui n'arrive pas à date fixe mais réaménagement du blog oblige...
    Bref, il y a quand même du nouveau dans les chroniques:
    -Rouge Rubis: http://leboudoirbibliotheque.blogspot.fr/2015/04/rouge-rubis-kerstin-gier.html
    -Le journal de MR Darcy: http://leboudoirbibliotheque.blogspot.fr/2015/04/le-journal-de-mr-darcy-amanda-grange.html
    -L'héritage: http://leboudoirbibliotheque.blogspot.fr/2015/04/lheritage-christopher-paolini.html

    Un nouvel article rendez-vous, le premier "This Week & Tea party":
    http://leboudoirbibliotheque.blogspot.fr/2015/04/this-week-tea-party-n1.html

    Entre temps, comme vous avez pu le remarquer d'anciennes chroniques sont réapparues sur le blog et elles ne seront pas les dernières ^^
    A très bientôt au Boudoir,
    ~Priscila

    RépondreSupprimer
  8. J'ai adoré cette saga et pourtant la fin m'a démangé pendant des jours. Je m'attendais à (et je voulais) quelque chose de plus 'Happy End' mais finalement, je trouve que c'est parfait ! En lisant ta chronique, je me suis rendue compte que j'ai oublié une grosse partie de l'intrigue, je relirai sans doute cette série quand je trouverai le temps :)

    >>>> C'est vrai que c'est un peu l'attente qu'on a le long de cette saga mais comme je l'ai dit dans ma chronique, je pense que c'est mieux que ça se termine comme ça parce qu'au fond le Happy End qui pourrait être attendu ferait un peu "trop" ^^

    RépondreSupprimer
  9. Quelle chance d'être en Irlande!! *^* J'ai Love letters to the dead dans ma pile à lire, ça me fait peur ce que tu dis car j'ai horreur des clichés!
    Les questions sont dures, je n'ai aucunes idées de réponse :') C'est adorable pour la mention de mon blog, merci!! Et ça tombe bien car je compte faire un autre Lovely Sweden prochainement. Il faut juste que je prenne le temps de réfléchir à la mise en forme.

    >>>> Oui, je lui ai demandé de m'embarquer dans sa valise mais ce n'était pas possible :/ comme beaucoup de gens je rêve d'aller en Irlande (et en Angleterre, oui oui... je n'ai toujours pas posé le pied sur le sol anglais, c'est la joie d'avoir choisi Allemand en première langue et donc d'être allée... en Allemagne ! \o/ )
    Cela reste mon avis pour Love letters to the dead, il me laisse vraiment une impression de déjà vue et un cliché sur le déroulement de l'adolescence américaine qui a un côté lassant quand ça devient répétitif... ^^"

    De rien ;) Aah !! J'ai hâte :D
    ~Priscila

    RépondreSupprimer
  10. Je n'avais jamais entendu parler ni de ce livre ni de l'auteur ! C'est dommage qu'il ne soit pas traduit en français mais son nombre de pages étant assez faible, je me laisserais bien tenter par une écriture en VO ! Bises.

    RépondreSupprimer
  11. Je suis allée une fois en Irlande mais j'étais petite alors je ne m'en souviens pas. :( Et Angleterre jamais! (allemand premier langue ? Ouah)

    >>>> Ah oui ^^"
    Oui oui... Allemand, j'étais déjà anticonformiste à l'époque xD non, en fait une partie de ma famille est d'origine allemande, j'ai donc voulu faire allemand et j'ai beaucoup aimé au collège. Après au lycée j'ai eut des profs donc moyens donc ça n'aide pas :/
    Mais, l'avantage c'est que lorsqu'on a fait allemand, l'anglais est plus facile à apprendre ;)

    RépondreSupprimer
  12. Mince. Je pensais avoir commenté et finalement je constate que rien n'est passé x).
    A vrai dire ce roman ne m'attire pas des masses, même après avoir lu avis intriguant ! Surtout que si je dois me lancer dans la VO, ça ne sera pas avec ce bouquin.
    Mais une fois de plus j'aime beaucoup ton avis :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non en effet, si tu veux lire en anglais, ce n'est forcément le bon!
      Merci de ton gentil commentaire ♡

      Supprimer
  13. Je ne connaissais pas, mais tu me donnes vraiment envie :D mais j'ai peur de ne pas avoir le niveau nécessaire en anglais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pas trouvé très dur à comprendre mais c'est vrai que ça peut être un obstacle :/

      Supprimer
  14. Je ne connais pas du tout ce livre mais ru me donnes envie de le lire =)

    RépondreSupprimer
  15. Je ne connais pas mais je découvre ! merci

    RépondreSupprimer
  16. C'est typiquement le genre d'histoires qui m'attirent depuis quelques temps. Ca a vraiment l'air intéressant, avec des personnages et des événements complexes et émouvants. Après je ne sais pas si je serais capable de le lire en anglais...

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire. A bientôt ♡

Fourni par Blogger.
© Inside the magical box
Maira Gall